Explore Les Mutilations, Dessous Le and more!

Explore related topics

A l'occasion de la Journée Internationale Tolérance 0 aux Mutilations Sexuelles Féminines, trois associations, la Fédération nationale GAMS, Espoirs et Combats de Femmes et Osez le Féminisme vous invitent à venir débattre et échanger autour du thème de "La vie après l'excision", suivi d'un concert d'un jeune artiste engagé. Ci-dessous, le programme et les informations pratiques :

A l'occasion de la Journée Internationale Tolérance 0 aux Mutilations Sexuelles Féminines, trois associations, la Fédération nationale GAMS, Espoirs et Combats de Femmes et Osez le Féminisme vous invitent à venir débattre et échanger autour du thème de "La vie après l'excision", suivi d'un concert d'un jeune artiste engagé. Ci-dessous, le programme et les informations pratiques :

Hélène Diallo, Guinée - Hélène est infirmière. Pendant longtemps, elle a excisé des petites filles, comme ses grand-mères le lui avaient appris. Les parents la payaient avec des pagnes, de l'argent, de l'huile, des gros coqs. Mais à l'hôpital, elle a vu les ravages de l'excision. "Lors des accouchements, il n'y avait pas assez de place pour faire passer le bébé. Il fallait couper, en haut, en bas. Il y avait des déchirures. J'ai décidé d'enterrer le couteau et d'abandonner cette pratique."

Hélène Diallo, Guinée - Hélène est infirmière. Pendant longtemps, elle a excisé des petites filles, comme ses grand-mères le lui avaient appris. Les parents la payaient avec des pagnes, de l'argent, de l'huile, des gros coqs. Mais à l'hôpital, elle a vu les ravages de l'excision. "Lors des accouchements, il n'y avait pas assez de place pour faire passer le bébé. Il fallait couper, en haut, en bas. Il y avait des déchirures. J'ai décidé d'enterrer le couteau et d'abandonner cette pratique."

Pinterest
Search